2020 : Une bonne année pour le miel ?

              Cette année, les abeilles explosent les records

En effet, beaucoup d’apiculteurs ont remarqués que cette année sera une bonne année pour le miel.

              Pour quelles raisons ?

        Pourquoi 2020 est-elle une bonne année pour le miel ?

Il y a plusieurs hypothèses à cette question.

  1. Du fait du Confinement lié au coronavirus (Covid-19), La pollution sonore et la pollution atmosphérique étant moindre cette année, du moins au printemps, l’époque du Confinement, les abeilles ont pu butiner les fleurs constamment sans être dérangées par les moissons et les pesticides. C’est pourquoi 2020 sera une bonne année pour le miel. On pourra aussi remarquer que le taux de mortalité des abeilles à cause des pesticides à été moins important cette année que les précédentes (30% de mortalité due aux pesticides l’année dernière contre 10% cette année). Par ailleurs, leur miel sera meilleur car il sera moins pollué.
  2. Plus que le confinement, les abeilles ont profité d’une météo favorable au développement des fleurs en ce début d’année. Alors que la France sort de deux mois de confinement au cours desquels la nature a repris ses droits et la qualité de l’air s’est améliorée, la production de miel est repartie en France. Cette année, la production de miel atteindra la moyenne de 17,9kg de miel par hausse dans l’ouest du pays.

 

                             Ma récolte de miel :

Jeudi matin, 11h :

Nous approchons de la ruche. L’enfumoir envoie une fumée dense et chaude aux abeilles. Ma ruche, contenant 2 hausses quasiment pleines, n’attend que moi pour extraire ce miel si parfumé. J’ouvre le toit de ma ruche ainsi que son couvre-cadre. Le couvre-cadre colle aux rebords de la hausse à cause de la propolis*.

Dès que le couvre-cadre est entrouvert, on entend un bourdonnement intense et aigu, ce qui nous prouve que les abeilles étaient bel et bien montées dans la hausse du haut. Je lève les cadres de hausse un par un et vérifie si les cadres sont bien tous operculés. Les cadres des deux extrémités de la ruche sont vides. J’enlève cette hausse et la recouvre de papier journal en haut et en bas. Une fois que ceci est fait je mets une planche de contreplaqué de 435 x 500mm (la taille d’une hausse Dadant) en-dessous et une autre au-dessus pour éviter que les abeilles ne viennent dedans pour lécher le miel et le ramener à la ruche ainsi que pour éviter d’être entouré de plein d’abeilles dans la miellerie au moment de l’extraction. Je m’occupe ensuite de la hausse du dessous. C’est une hausse Dadant de 8 cadres. Cette fois, les abeilles ne rigolent pas. Elles nous tournent constamment autour. En même temps, je les comprends, ça fait maintenant 30 minutes que nous les dérangeons.

Comme pour la dernière hausse, je vérifie les cadres un-à-un, et, à ma grande surprise, je remarque que les cadres sont tous operculés d’un bout à l’autre. De plus, en les soupesant, je remarque qu’ils pèsent environ 3-4 kg chacun. Je fais ensuite comme pour l’autre hausse, je mets du papier journal et du contreplaqué au-dessus et en-dessous de la hausse, et dans le coffre de la voiture ! Maintenant, direction chez Jean-Claude, à Grand-Auverné (44) !

Extraction du miel :

Voilà, je suis chez Jean-Claude. Le voyage a été rapide, hein ? Bon, Opération : Désoperculation !

 

 

2020 une bonne année pour le miel

Bac à désoperculer et couteau à désoperculer

Pour désoperculer un cadre : Il vous faudra seulement 2 choses:

  • 1 couteau à désoperculer
  • Un grand bac, ou mieux, un bac à désoperculer

Jean-Claude à désoperculé la plus grande partie de mes cadres car le maniement du couteau n’est pas simple. La seule et unique fois où j’ai désoperculé un cadre, j’ai enlevé une quantité plus que surprenante de miel. Une fois les cadres désoperculés je les ai placés dans l’extracteur (Système de force centrifuge) et j’ai commencé à tourner, tourner, de plus en plus vite, rester à la même vitesse un long moment, puis ralenti. J’ai recommencé ce tour de manège (à sensation forte si vous vous y coincez la main je vous le garantie) une bonne dizaine de fois, et me voilà, maintenant, à attendre de mettre mon miel en pot. Et oui, il faut attendre deux jours avant de pouvoir mettre son miel en pot car sinon il y aura quelques dépôts de cire, pollen, petits poils d’abeilles etc…

 

 

* Antibactérien naturel fabriqué par les abeilles et dont l’usage pour les humains sert notamment pour les maux de gorges et les inflammations. La propolis est une résine végétale récoltée par les abeilles sur les bourgeons des arbres ou les écorces de pins et de sapins.

Aller à la barre d’outils